la suite 506 du SAS Royal Hotel de Copenhague

Découvrez la suite 506 du SAS Royal Hotel de Copenhague

Tel qu’il a été dit dans un précédent article traitant du nouvel essor que connait le design danois et du travail d’Arne Jacobsen qui a été revisité en tant qu’hommage à ce célèbre architecte, le design danois a le vent en poupe. Cet article reprend donc le sujet, mais depuis la perspective du travail de Jacobsen, notamment un travail qui a déjà été cité, à savoir, la suite 506 du SAS Royal Hotel de Copenhage. Décryptage.

Le SAS Royal Hotel de Copenhague : Le joyau danois

Premier hôtel de luxe dans le monde, le SAS Royal Hotel de Copenhague, conçu en 1960 par Arne Jacobsen, est l’une des réalisations les plus emblématiques de l’architecte danois. Ce bâtiment avant-gardiste conçu pour la compagnie aérienne danoise Scandinavian Airlines System (SAS) est un joyau architectural, de la structure en béton et en verre jusqu’aux poignées de portes.

Racheté par le groupe hôtelier Radisson Blue, l’hôtel a depuis lors été rénové en entier, à l’exception de l’une de ses chambres, la suite 606, qui demeure inchangée depuis 1958. Son intérieur aux tons bleu pétrole ayant vu naitre en son sein plusieurs emblèmes du design danois. En effet, Arne Jacobsen avait imaginé pour la suite 606, des meubles devenus des emblèmes du design, dont les mythiques sièges « Egg », « Swann », « Drop » et « Série 3300 » conçues par Jacobsen spécialement pour cette chambre et édités depuis par Fritz Hansen.

Le SAS Royal Hotel, désormais le Radisson Blue Royal de Copenhague, propose de découvrir la suite 506, décorée par l’Espagnol Jaime Hayòn, en hommage à Arne Jacobsen.

Un espagnol à la charge de la redécoration

Désormais, c’est  le tour de la suite 506 de se transformer en un véritable atelier de design. Le choix de l’espagnol Jaime Hayon n’est pas un hasard lorsque l’on apprend que ce dernier avait déjà dessiné plusieurs pièces pour la marque de design scandinave Republic of Fritz Hansen, une entreprise avec laquelle Arne Jacobsen établi une étroite collaboration qui a duré toute sa vie.

Comme l’avait fait Jacobsen avant lui, Hayòn a travaillé l’espace autour de la longue baie vitrée d’où il puise toute la lumière nécessaire pour faire revivre l’espace, puis il a créé plusieurs éléments, dont une console, une petite table en deux couleurs et un miroir rond ainsi qu’une table de chevet rétractable pour meubler. La mythique  chaise « Drop » a été offerte par l’entreprise de Hansen pour l’intégrer à l’espace redécoré par Hayon, comme une façon de relier les deux chambres. « Pour Jacobsen, ce qui comptait le plus était de rester en parfaite cohérence avec l’esprit de son bâtiment. J’ai donc essayé d’en faire de même », a expliqué le designer espagnol.

Conçue initialement pour une durée d’un an, la suite Jaime Hayon pourrait voir son existence prolongée.